Covid-19 : réouverture du service d’urgences pour animaux de compagnie de VetAgro Sup - Le Point Vétérinaire.fr

Covid-19 : réouverture du service d’urgences pour animaux de compagnie de VetAgro Sup

Tanit Halfon | 14.04.2020 à 13:38:13 |
chien
© iStock-Morsa Images

Comme pour l’ENVA, les consultations se feront uniquement sur rendez-vous. Les centres hospitaliers universitaires vétérinaires pour animaux de compagnie restent par contre toujours fermés à Oniris et l’ENVT.

 Depuis ce mardi 14 avril, VetAgro Sup a pu de nouveau ouvrir son service d’urgences pour animaux de compagnie. En pratique, étant donné les effectifs réduits, les consultations ne pourront se faire que sur rendez-vous et de 8h à 20h, 7 jours sur 7, avec l’application de strictes mesures de biosécurité (un seul accompagnant par animal, animal pouvant être pris en charge sans que le propriétaire ne rentre dans l’hôpital). L’école met aussi à disposition des vétérinaires praticiens un service de conseil téléphonique 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Cette ouverture a été permise sur la base du volontariat d’une partie du personnel de l’école. Par ailleurs, les urgences équines continuent d’être assurées 24 heures sur 24, tout comme celles pour les animaux de production (horaires limitées).

Pas de changement dans les autres écoles par contre avec Oniris et l’école nationale vétérinaire de Toulouse qui sont toujours contraintes de fermer leurs services d’urgences pour animaux de compagnie. Par contre, Oniris assure toujours une gestion des urgences en équine. L’ENVT, quant à elle, la clinique pour la faune sauvage est ouverte, du lundi au vendredi de 9h à 12h. A l’école nationale vétérinaire d’Alfort, l’hôpital pour animaux de compagnie est ouvert, avec des urgences assurées de 8h à 18h. Les urgences équines, 24 heures sur 24, tout comme celles pour les animaux de rente (horaires limitées) sont aussi assurées. Par contre, toujours pas de dépôt possible pour les animaux sauvages.

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application