Covid-19 : les mesures barrières doivent être adaptées aux animaux de compagnie - Le Point Vétérinaire.fr

Covid-19 : les mesures barrières doivent être adaptées aux animaux de compagnie

Tanit Halfon | 03.04.2020 à 15:05:13 |
chien
© iStock-alexei_tm

Dans un nouvel avis, l’Académie vétérinaire de France, recommande d’appliquer des mesures de précaution vis-à-vis de son animal de compagnie, au même titre qu’un autre membre de la famille.

Dans le cadre de la crise Covid-19, l’Académie vétérinaire de France a publié un ensemble de recommandations visant l’animal de compagnie. S'il est rappelé que la voie de transmission avérée du Sars-CoV-2 est inter-humaine, la description de cas de transmission à des animaux de compagnie à Hong-Kong et en Belgique, ainsi que la publication d’articles scientifiques suggérant une sensibilité plus forte chez les chats, mais aussi les furets, doit amener à appliquer des mesures de précaution vis-à-vis de son animal.

La première est de le considérer comme un membre à part entière de la famille, et de fait de lui appliquer « le même niveau de précaution et de confinement. »

Ainsi, lorsqu’une personne du foyer est malade, l’animal doit être maintenu dans la maison et à distance y compris des personnes n’ayant pas de symptômes.

Par ailleurs, et en particulier si la personne est hospitalisé, il faut respecter les précautions suivantes :

- désigner un proche non contaminé pour nourrir et soigner l'animal ;

- avoir une tenue réservée aux soins, et se changer dans le domicile, dans l’entrée, en arrivant et en partant. Tout contact entre les vêtements doit être évité ;

- Le collier, la laisse et la cage de transport doivent être gardés à l’entrée, sans contact avec le patient positif ;

- lors des promenades, les chiens doivent être tenus à distance des autres animaux. Les selles doivent être ramassées ;

- un nettoyage des coussinets plantaires au savon doux avant et après la promenade est à faire, en prenant soin d’utiliser des gants ;

- enfin, les chats doivent rester confinés dans la mesure du possible.

De manière générale, il est recommandé de minimiser les contacts étroits avec son animal de compagnie, et d’adopter des mesures de prévention pendant les promenades, même si l’animal ne vit pas avec une personne malade.

Pour consulter l’avis, cliquez sur ce lien.

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application