Covid-19 : Les ENV en renfort de la médecine humaine

Tanit Halfon | 20.03.2020 à 16:39:54 |
campus envt
© ENVT

Les écoles vétérinaires françaises participent aussi à l’effort national et ont déjà commencé à envoyer du matériel aux hôpitaux.

La profession vétérinaire se mobilise pour la médecine humaine et ses hôpitaux qui risquent une pénurie de matériel face à l’accélération de la crise, et les écoles nationales vétérinaires françaises sont au rendez-vous.

Ainsi, l’ENVA a envoyé hier des moniteurs, des pousse-seringues, des pompes à perfusion, deux échocardiographes, un défibrillateur à l’hôpital Bégin (Saint-Mandé, Val-de-Marne). L’ENVT a mis à disposition des consommables (gants, masques, surcombinaisons), ainsi que des respirateurs au CHU de Toulouse qui en a fait la demande. Un 1er envoi est déjà parti, et un autre en cours de préparation. Oniris a fourni 4000 masques FFP2 au CHU de Nantes, ainsi que du gel hydroalcoolique aux sapeurs pompiers. Un recensement du matériel est aussi en cours. Enfin, à VetAgro Sup, le matériel est aussi encore en cours de recensement, mais l’école a déjà fait don de trois respirateurs au service de réanimation de l’hôpital de Lyon sud (livraison prévue le lundi 23 mars), et leur a proposé aussi deux autres respirateurs de transport.

Par ailleurs, un recensement est aussi en cours dans les établissements privés de soins vétérinaires (enquête de l’Ordre). Certains vétérinaires ont déjà pris les devants en proposant du matériel à l’hôpital de leur commune.

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK