Covid-19, les animaux sont des culs-de-sacs épidémiologiques

Anne-Claire Gagnon | 02.04.2020 à 09:12:54 |
animaux et Covid-19
© Fly_dragonfly - iStock

Les cas de contamination d’un animal par son propriétaire, malade CovidD-19, sont rarissimes et sans risque de transmission à l’humain ou à d’autres animaux.

Après Benny, qui fut le tout premier chien testé positif par PCR, puis sérologiquement (anticorps séroneutralisants) au SARS-CoV-2, un autre jeune chien de 2 ans et désormais un chat ont également été testés positifs, par PCR, sur des écouvillons nasaux, oraux et fécaux, à Hong-Kong. Ces deux animaux sont en bonne santé, sans signes cliniques. Bon état clinique pour les très rares animaux testés positifs Le chat testé positif par PCR en Belgique va également bien, tout comme sa propriétaire, en convalescence de Covid-19. Les sérologies sont en attente pour ces trois animaux, de même que le séquençage génomique de leur SARS-CoV-2, qui ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Anne-Claire Gagnon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK