Covid-19 : le risque de transmission par aérosols est minoritaire

Tanit Halfon | 20.10.2020 à 10:04:14 |
coronavirus
© SF2H

La société française d’hygiène hospitalière a récemment mis à jour sa synthèse des connaissances relative à la prévention de la transmission du Sras-CoV-2. Elle conclut une nouvelle fois que la transmission par « gouttelettes » est majoritaire.

La transmission du Sras-CoV-2 par aérosols est-elle possible ? Oui, avait répondu en juillet dernier la société française d’hygiène hospitalière, SF2H, mais dans certaines conditions à savoir un environnement confiné et peu ventilé, la transmission par « gouttelettes » restant la voie majoritaire. Cette conclusion reste toujours valable aujourd’hui, apprend-on dans une récente mise à jour publiée le 22 septembre dernier. Il est indiqué que le Sars-Co-V-2 peut se transmettre par aérosols « dans certaines situations à haute densité virale. » Il s’agit de situations dans lesquelles de nombreux aérosols peuvent être générés, explique le Dr Grandbastien, président du bureau de la SF2H. De fait, le ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Tanit Halfon
5 commentaires
avatar
spez animal + animalité le 20-10-2020 à 15:17:53
NON, ils ont rien compris. Il n'y a pas de transmission par gouttelettes sans sans transmission simultanée par aérosol.
Personne n'a jamais démontré ou observé une transmission par les mains.
Enfin, parler de R0 disqualifie la personne. Le R0 est un outil mathématique employé pour la modélisation et n'a rien à voir avec la réalité de l'agent, de la maladie et du terrain.
avatar
Tanit Halfon, Vétérinaire le 20-10-2020 à 15:59:32
Bonjour,
Merci pour vos remarques, je vais donc contacter de nouveau la SF2H, ainsi que le HCSP, pour éclaircir cela. Bien cdt.
avatar
spez animal + animalité le 27-10-2020 à 18:32:31
Bonjour
Cela m'intéressera d'avoir leur réponse.
Il ne faut pas oublier que l'hôpital représente une toute petite partie des contaminations avec une population émettrice très particulière.
Cdlt
avatar
tca le 28-10-2020 à 12:26:41
Bonjour,
J'ai relancé les différents interlocuteurs. A voir si je peux avoir une réponse d'ici ce weekend.
Bien cdt
avatar
spez animal + animalité le 04-11-2020 à 07:04:08
Bonjour
Merci pour le deuxième article qui montre qu'il n'est pas épidémiologiste spécialisé en santé publique. Aucun argument scientifique de base et quelques contre vérités. "la transmission manuportées est bien connue". En fait non il n'y a aucun article à ce propos, au mieux cela dépend du virus. Et on commence à remettre en cause cette doctrine pour la grippe où on se rend compte que la transmission aérosol a mal été évaluée.
La transmission par goutte ne peut pas être prépondérante en dehors de l'hopital sinon on n'aurait pas les clusters qu'on observe et la vitesse de progression. Celle ci n'est possible qu'avec une diffusion à distance, et je le rappelle, pas de transmission goutte sans aérosol pour des raisons physiologiques et physiques, et donc les cas sont non attribuables. Il y a beaucoup d'autres arguments qui ont été publiés. Mais ce n'est pas le lieu pour en faire la liste, il suffit de lire les citations du Dr Grandbastien pour voir que cela ne tient pas la route.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application