Corrèze Santé Animale : un plan d’actions pour pallier la désertification rurale

Marine Neveux

| 08.03.2022 à 17:15:00 |
© Samuel Dollé

Dans le cadre du Salon de l'agriculture à Paris, le plan pour renforcer l'offre de santé vétérinaire en Corrèze a été présenté le 2 mars 2022. Nous avons rencontré David Quint, praticien en Corrèze et vice-président du SNVEL, très engagé dans ce partenariat signé entre le SNVEL et le département.

Les acteurs s'engagent en effet à renforcer l'offre de santé vétérinaire dans ce département rural où l'agriculture est une activité économique essentielle. Anticiper : c'est le mot d'ordre, « la Corrèze a la chance de ne pas subir encore la désertification. Le Conseil départemental a vite compris que si on ne voulait pas la subir, il fallait l’anticiper » explique David Quint. « Le Conseil départemental a été très réceptif aux besoins exprimés par les vétérinaires ».

La Corrèze est le premier département à engager un plan global pour lutter contre la désertification vétérinaire. L’engagement comporte de multiples facettes : l’accompagnement des étudiants (indemnités de logement, de déplacement, bourse départementale pour l’installation) ; le soutien à l’installation et à l’implantation de maisons de santé vétérinaire ; une mobilisation et une communication partenariale ; un engagement financier du département.

Voir la vidéo de l’interview de Laurent Perrin, président du SNVEL lors de ce SIA 2022

Voir la vidéo de l’interview de Jacques Guérin, président du CNOV, lors de ce SIA 2022

Marine Neveux

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application