Consultation européenne sur la classification des antibiotiques critiques et non critiques

Michaella Igoho-Moradel | 12.02.2019 à 18:45:29 |
Antibiotiques
© Sohel_Parvez_Haque - iStock

L’Agence européenne des médicaments (EMA) ouvre une consultation publique sur son projet de révision de sa catégorisation des antibiotiques.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) veut réviser sa classification des antibiotiques en fonction notamment du développement possible d'une résistance bactérienne et lance une consultation sur son projet. La mise à jour vise à prendre en compte l'expérience acquise depuis la publication initiale de la catégorisation des antibiotiques en 2014. 

La classification de 2014 proposait trois catégories pour les antibiotiques classés comme antibiotiques d'importance critique (AIC) issus de la liste de l'Organisation mondiale de la Santé, c'est-à-dire les plus importants pour la santé humaine. La catégorisation mise à jour par l'EMA prend en compte toutes les classes d’antibiotiques et inclut des critères supplémentaires tels que la disponibilité d’antibiotiques alternatifs en médecine vétérinaire. La classification affinée comprend maintenant quatre catégories, de A à D, chacune avec un mot clé attribué :    

- La catégorie A («éviter») comprend les classes d’antibiotiques non autorisées actuellement en médecine vétérinaire dans l'Union européenne. Pour ces médicaments, leur utilisation chez les animaux producteurs d'aliments est interdite. Ils ne peuvent être administrés à des animaux de compagnie individuels que dans des circonstances exceptionnelles

- La catégorie B («Restreint») concerne les quinolones, les céphalosporines de troisième et quatrième générations et les polymyxines. 

- La catégorie C («Précaution») couvre les antibiotiques pour lesquels il existe en général des alternatives en médecine humaine dans l'UE, mais en médecine vétérinaire, il n'y a que peu d'alternatives. Ces antibiotiques ne doivent être utilisés que s’il n’y a aucune substance de la catégorie D efficace.

- La catégorie D («Prudence») est la catégorie de risque la plus faible. Les antibiotiques appartenant à cette catégorie peuvent être utilisés avec prudence chez les animaux. Cela signifie que l'utilisation inutile et les longues périodes de traitement doivent être évitées et que le traitement en groupe devrait être limité aux situations dans lesquelles un traitement individuel n'est pas réalisable.

L'enquête prend fin le 30 avril 2019. Pour y participer cliquez ici.

Plus d'informations dans le prochain numéro (n°1796) de La Semaine Vétérinaire. 

 

Michaella Igoho-Moradel
Sur le même thème
La rédaction vous recommande
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK