Congrès de l’AMCV : pour replacer les vétérinaires au cœur des médecines complémentaires - Le Point Vétérinaire.fr

Congrès de l’AMCV : pour replacer les vétérinaires au cœur des médecines complémentaires

Valentine Chamard

| 12.03.2024 à 10:30:00 |
© MoustacheGirl-istock

L’Association de médecines complémentaires vétérinaire veut remettre la profession au cœur de ces thérapies et rendre disponibles pour les animaux des méthodes utilisées chez l’humain, avec une caution scientifique.

« Après avoir suivi de multiples formations en médecine complémentaire vétérinaire, j’ai constaté qu’une fois celles-ci terminées, il n’y avait plus de proposition pour se perfectionner. Comme beaucoup, je suis donc aller piocher dans les congrès de médecines complémentaires de santé humaine, dans le but de transposer ce qui se fait en humaine en médecine vétérinaire, témoigne Sylvia Morand (T09), praticienne au cabinet Vet’onaturel. En assistant à ces congrès, une chose m’a frappée : ils étaient destinés à la fois aux professionnels de santé mais aussi au grand public, avide de connaissances valides sur le sujet. Je me suis dit que c’est ce qui manquait dans le paysage vétérinaire, qu’il fallait placer le vétérinaire au cœur de cette offre de soins où l’automédication est monnaie courante et l’information souvent repêchée sur Internet de façon peu fiable ! » Ainsi est née l’idée de créer une association qui aurait vocation de partager les connaissances en médecines complémentaires vétérinaires auprès du plus grand nombre. L’Association de médecines complémentaires vétérinaire (AMCV) est donc née en 2019, sous l’impulsion de Sylvia Morand qui en a pris la présidence, accompagnée de vétérinaires rencontrés dans les formations de médecines complémentaires. Elle rassemble aujourd’hui 200 vétérinaires et une centaine de membres « grand public ». Avec un positionnement clair : promouvoir les médecines complémentaires aussi bien auprès des vétérinaires que du grand public et proposer un retour d’expériences sur toutes les branches de ces thérapies, même confidentielles (élixirs floraux, hydrolathérapie, mycothérapie, apithérapie, etc.), lors de congrès. Le prochain aura lieu les 12 et 13 octobre prochains à Montpellier. Plus d’informations et inscriptions ici.

Valentine Chamard

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application