Congé d’adoption : des modalités assouplies

Jacques Nadel

| 18.03.2022 à 11:13:00 |
© dragana991/iStockphoto

La loi du 21 février 2022 visant à réformer l’adoption contient des mesures qui intéressent directement les entreprises. En effet, elle aménage les modalités de recours des salariés au congé pour l’arrivée d’un enfant adopté au sein du foyer ainsi qu’au congé d’adoption.

Jusqu’à présent, la loi ne fixait aucun délai pour la prise du congé de 3 jours rémunéré par l’employeur dont bénéficie le salarié pour l’arrivée d’un enfant placé en vue de son adoption. Il est désormais prévu que ce congé peut être pris dans un délai qui sera fixé par décret.La loi renvoie également à un décret le soin de déterminer le délai (probablement étendu) dans lequel les parents adoptifs peuvent prendre ce congé indemnisé par la sécurité sociale. Actuellement, le congé d’adoption et son indemnisation débutent obligatoirement à compter de l’arrivée de l’enfant au foyer ou dans les 7 jours consécutifs précédents. La loi prévoit la possibilité ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.

Jacques Nadel

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application