Conférence de l’Académie vétérinaire : Pathogènes, faune sauvage, camp militaire

Jean-Paul Delhom | 25.10.2019 à 09:29:00 |
Academie
© Jean-Paul Delhom

« Pathogènes, faune sauvage, camp militaire » était le sujet de l’intervention du Vétérinaire en Chef Jean-Louis Marié lors de la séance du 17 octobre 2019 de l’Académie vétérinaire autour du thème : « Les activités des vétérinaires militaires du Service de Santé des Armées ».

Au sein du corps des vétérinaires des armées, le groupe de travail en épidémiologie animale (GTEA, 10 personnes) mène depuis 2006 des travaux portant notamment sur la circulation d’agents pathogènes humains au sein des populations animales qui se trouvent dans l’environnement des militaires en France et à l’étranger. Au cours des dernières années, de nombreuses études ont été menées au sein des camps militaires de Canjuers et de Carpiagne, dans le sud-est de la France, portant sur des populations de sangliers, de renards et de petits carnivores sauvages ainsi que de rongeurs. Des laboratoires spécialisés ont été sollicités (IHU Méditerranée, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Jean-Paul Delhom
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK