Conférence annuelle SIMV : échanges autour de la vaccination

Michaella Igoho-Moradel | 01.07.2020 à 16:36:00 |
Vaccination
© Capture écran

La vaccination est un acte d’une importance capitale pour préserver la santé des animaux tant de compagnie que d’élevage. La conférence annuelle du SIMV, qui s’est tenue le 30 juin sur ce thème, a été l’occasion d’en rappeler les bénéfices.

Le Syndicat de l’industrie du médicament et réactif vétérinaires (SIMV) a organisé hier sa conférence annuelle, mais en visioconférence du fait du contexte sanitaire. Cette année, les échanges ont porté sur le thème suivant : « La vaccination, essentielle pour leur santé et pourtant…».

Il a été rappelé que la vaccination a permis de diminuer fortement la prévalence des maladies infectieuses chez les animaux mais aussi chez les hommes. Les premiers succès de la vaccination en médecine vétérinaire, la diminution des maladies, la réduction de l’usage des antibiotiques, la baisse de la charge mentale pour les éleveurs, en passant par la prise en compte du bien-être animal, les intervenants, acteurs du monde de la santé animale, ont tour à tour rappelé les bénéfices direct et indirects de la vaccination. Le vétérinaire praticien est présenté comme un acteur incontournable de la santé et du bien-être des animaux.

Les échanges ont aussi porté sur les origines du mouvement « anti-vaccin » et les solutions pour retrouver confiance en la vaccination telles que la sensibilisation et la formation. De son côté, Jean-Louis Hunault, président du SIMV, a rappelé l’implication des industriels de la santé animale « pour convaincre du bénéfice de la vaccination ». 

Autre information, à l’occasion de cette rencontre, la Direction générale de l’alimentation (DGAL) s’est dite favorable au lancement d’une campagne nationale sur la vaccination des animaux de compagnie. « La crise mondiale de la covid témoigne de nouveau de l’importance de la prévention, tout particulièrement la vaccination. Prévenir l’apparition des maladies infectieuses à travers des actions visant à encourager l’usage des vaccins est un axe fort du plan national Ecoantibio2 pour la réduction des risques d’antibiorésistance en médecine vétérinaire.  Dans le cadre du plan Ecoantibio2, à l’image de ce qui a été fait pour les animaux de rente, la Direction générale de l’alimentation est favorable à la construction avec ses partenaires d’une campagne nationale et grand public de promotion de la vaccination des animaux domestiques. »

Plus d’informations sur cette rencontre dans le prochain numéro de La Semaine Vétérinaire (n°1863).

 

Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK