Concours vétérinaire : 816 places pour la session 2024 - Le Point Vétérinaire.fr

Concours vétérinaire : 816 places pour la session 2024

Tanit Halfon

| 06.12.2023 à 15:01:00 |
© iStock-kontrast-fotodesign

Le nombre de places offertes par la voie post-bac augmente encore, dans un contexte de hausse globale des effectifs dans les écoles nationales vétérinaires.

L’arrêté pour la session 2024 du concours commun d’accès dans les 4 écoles nationales vétérinaires (ENV) vient d’être publié. En incluant la voie post-bac, ce sont 816 places qui sont offertes pour cette année.

Les élèves de la voie post-bac qui auront réussi cette session 2024, suivront une première année d’enseignement vétérinaire, dite A1, soit l’année étudiante 2024-2025. Ils seront rejoints en deuxième année, ou A2, par les élèves issus des autres voies de concours, qui auront réussi la session de concours 2025.

Pour les élèves des autres voies, ils iront directement en A2, et rejoindront les élèves issus de la voie de concours post-bac de la session 2023, pour former une promotion complète.

A noter que le nom des voies d’entrée ont changé. On ne parle plus de A, B, C, D ou E ; les voies sont désignées maintenant par leur origine. Par exemple, la voie A s’appelle la voie CPGE BCPST (classes préparatoires aux grandes écoles Biologie, chimie, physique et sciences de la Terre). De plus, il y a aussi désormais un concours spécifique pour les élèves issus de BTS/BTSA (brevet de technicien supérieur/agricole), et un autre pour ceux issus de BUT (Bachelor universitaire de technologie qui remplace le Diplôme universitaire de technologie). Auparavant, ces deux profils d’élèves passaient par la même voie de concours (voie C).

Presque 180 étudiants par promotion

Dans le détail :

- les deux voies des CPGE (ex A et A TB) offrent 312 places, dont 301 pour la voie BCPST et 11 pour la voie TB. La voie BCPST perd 20 places par rapport à la session 2022.

- la voie dite licence (ex B) offre 60 places, contre 68 lors de la précédente session.

- la nouvelle voie spécifique aux BTS/BTSA offre 52 places ; la voie BUT offre 26 places. Enfin, il y a aussi des places restantes avec le concours dit C, pour les étudiants qui sont encore dans l’ancien parcours, soit 78 places. En pratique, les élèves ayant réussi le concours BTS iront suivre une année de classe passerelle avant le rejoindre la A2, en septembre 2025. Les autres (78 + 26) rentreront directement en A2 en septembre 2024. Pour la session 2022, la voie C offrait 95 places au total.

- les voies bac >5 (ex D) et ENS (ex E) offrent chacune 4 places, contre respectivement 5 et 4 places pour la session 2022.

- enfin, la voie post-bac offre 280 places (70 places par école), contre 220 pour la session 2023, et 160 pour la session 2022.

Ainsi, pour l’année étudiante A2 2024-2025, les 4 ENV se répartiront les 484 élèves ayant réussi la session 2024 (voies CPGE BCPST, CPGE A TB, licence, BUT, dernière C, bac>5 et ENS) auxquels s’ajoutent les 220 étudiants issus de la voie post-bac de la session 2023 qui auront terminé leur A1 (année étudiante 2023-2024). Soit un total de 704 étudiants. Cela correspond à des promotions de près de 180 étudiants, à raison de 177 étudiants pour l’ENVA, 175 pour l’ENVT, 175 pour Oniris et enfin 177 pour VetAgro Sup. Cela correspond aussi à une hausse globale de 40 étudiants

Cette évolution était attendue. En effet, rappelons que le Ministère de l’Agriculture avait annoncé en 2021 un plan de renforcement des ENV avec une hausse du numérus clausus, afin de palier au manque de vétérinaires sur le terrain. A l’époque, l’objectif annoncé était d’arriver à des promotions d’environ 200 étudiants. Il est donc attendu de nouvelles augmentations de places offertes pour les prochaines années de concours. C’est la voie post-bac qui continuera probablement à avoir une hausse de son nombre de places offertes.

Toutes les informations sur le concours vétérinaire sont disponibles via ce site : https://www.concours-agro-veto.net/

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application