Comment reconnaître un faux médicament vétérinaire ?

Michaella Igoho-Moradel | 15.05.2020 à 15:03:52 |
Contrefaçon
© Andrey Bukreev

L'Association mondiale des vétérinaires pour animaux de compagnie (WSAVA) donne quelques astuces pour distinguer le vrai médicament vétérinaire du faux.

« Les produits vétérinaires de qualité inférieure, falsifiés ou non enregistrés / non homologués constituent une menace pour la santé et le bien-être des animaux et la santé publique » souligne l’association mondiale des vétérinaires pour animaux de compagnie (WSAVA). Ces médicaments ne contiennent parfois pas de principes actifs. Après l’administration de ces produits, des effets indésirables graves ont pu être observés, notamment une aggravation de la maladie, des effets indésirables ou même la mort. « L'utilisation d'antibiotiques de qualité inférieure ou falsifiés, augmente l’antibiorésistance, tout comme les risques d'échec du traitement et de propagation de la maladie. Lors de l'enquête sur l'échec du traitement, la possibilité que les médicaments utilisés soient de mauvaise qualité ou faux doit être prise en considération. »

Faire preuve de vigilance

Selon la WSAVA, pour identifier efficacement les produits vétérinaires de qualité inférieure ou falsifiés, les vétérinaires doivent savoir quels médicaments sont les plus susceptibles d'être contrefaits. Cela peut inclure des produits qui sont plus en demande en raison de la popularité ou des urgences sanitaires, ceux qui ont des volumes de vente élevés, des médicaments qui sont annoncés à un prix très bas, des médicaments qui ont été falsifiés ou détournés précédemment, des produits qui ont été ou sont actuellement soumis à des pénuries, ou ceux qui font l'objet d'une alerte ou d'un retrait.

En outre, les vétérinaires doivent également savoir où le produit est acheté et être attentifs à toute activité suspecte. « Alors que les vétérinaires doivent être vigilants sur tous les produits, ils doivent être  très vigilants sur les médicaments achetés auprès d'un nouveau partenaire commercial, d'une source inconnue, ou sur des offres de vente de médicaments vétérinaires via Internet (en particulier ceux qui offrent des prix plus bas ou accès facile aux produits en pénurie) ». Il existe certains signes avant-coureurs que les vétérinaires doivent rechercher lorsqu'ils soupçonnent des produits vétérinaires falsifiés.

Un aspect inhabituel

« Le vétérinaire doit examiner les emballages dans lesquels les médicaments sont reçus et rechercher certaines anomalies telles qu'un  emballage suspect, une utilisation excessive d'adhésif sur l'emballage, des instructions d'utilisation dans une langue spécifique et/ou un manque d'informations sur le numéro de lot ou date d'expiration des médicaments. » L’absence de technologies de sécurité ou anti-contrefaçon (telles que les hologrammes, les encres à changement de couleur, les filigranes, bandeaux, etc.) doivent également être examinés de près. Les vétérinaires doivent aussi vérifier si les mots sont mal orthographiés, si les informations ne correspondent pas à l’emballage habituel (y compris la police, la couleur, les images, etc.). Le médicament lui-même devrait être examiné pour détecter une forme, une couleur, une empreinte, une odeur ou une qualité inhabituelles (comme des éclats ou des fissures dans les enrobages des comprimés).

 « Si un vétérinaire pense avoir identifié un produit falsifié, l'entreprise doit être contactée et les soupçons signalés. » De plus, s’il soupçonne qu'un propriétaire administre un médicament contrefait à son animal de compagnie, il doit l'avertir des principaux risques qui en découlent. 

Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK