Comment réagir face à la peur des vaccins ?

Marina Chaillaud | 13.09.2018 à 11:19:07 |
vaccination d’un chien
© IvonneW – istock

Adeptes du complot, défenseurs des libertés individuelles, arguments pseudo-scientifiques, peuvent mettre à mal le discours des praticiens sur l’importance de la vaccination.

Depuis leur création jusqu’à la mise en place des onze valences obligatoires pour les enfants, la vaccination suscite la controverse, en médecine humaine comme vétérinaire. Les praticiens sont donc en première ligne pour démêler le vrai du faux auprès de leurs clients. 
Les réponses à apporter
Il convient déjà de rappeler les grandes réussites de la vaccination d’un point de vue épidémiologique. A l’échelle individuelle et collective, elle permet de bloquer la circulation du pathogène dans un groupe tout en protégeant passivement ceux qui sont trop jeunes pour être vaccinés. Si la couverture de la population est assez importante, le pathogène peut être éliminé : c’est le cas de la variole, déclarée éradiquée en 1980 par l’OMS. C’est aussi le cas de la peste bovine, au niveau mondial, ou de la rage terrestre en France. Rappelons également les preuves de l’efficacité vaccinale : pour les vaccins contre la maladie de Carré, le parvovirus, ou la leptospirose, les épreuves virulentes des dossiers d’AMM montrent 100% de protection. De plus, le risque vaccinal doit être relativisé, car les sources « anti-vaccins » prennent souvent des cas isolés (ou non prouvés) pour des généralités. Il est vrai que des effets secondaires existent, mais ils ne sont pas tous graves. L’intensité d’une réponse immunitaire est variable car liée au phénomène de l’inflammation : des réactions douloureuses au point d’injection ou des céphalées existent. Mais les chocs anaphylactiques représentent moins de 1 cas pour 1 million de doses. La balance bénéfice risque est donc largement en faveur de la vaccination. 

Extrait d’un article à paraître dans La Semaine Vétérinaire n° 1776 en pages 20-21 du 14/9/2018

Marina Chaillaud
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK