Comment Anicura s’est installé en France

Frédéric Thual | 21.02.2019 à 14:12:11 |
Photo du site Anicura en France.
© Anicura

Présent dans huit pays européens, le réseau de cliniques vétérinaires Anicura arrive en France. Le groupe suédois vient de faire l’acquisition de trois cliniques. Zoom sur ce nouvel acteur français redouté ou… attendu.

Et de trois ! Le réseau européen de cliniques vétérinaires Anicura vient de faire l’acquisition de trois entités en France. L’une dans le Nord, l’autre dans le Sud-Ouest, une troisième a été signée, en début d’année, dans l’Est. Et ça ne devrait pas s’arrêter là. Sans objectif quantitatif, le groupe a lancé la récolte. « Nous travaillons au développement du marché français depuis trois ans, explique Christophe Malet, 47 ans, vétérinaire chirurgien, nommé en janvier directeur médical d’Anicura France. à l’époque, c’était nouveau. Nous n’avions pas de visibilité sur ces groupes. On les a rencontrés, plus précisément, il y a ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Frédéric Thual
1 commentaire
avatar
boxx le 01-03-2019 à 15:00:34
Voilà un article de type promotionnel qui ne recueille que le point de vue des tenants d'Anicura et de son modèle économique. Pas un mot sur l'adéquation à nos textes de loi (enfin, jusqu'à plus ample informé, MarsPetcare, qui détient Anicura, fait semble-t-il partie des actionnaires interdits dans les sociétés d'exercice par le code rural. Quant à l'indépendance du vétérinaire, elle sera un lointain souvenir : qui peut penser un instant que les vétérinaires salariés n'auront pas des objectifs et des procédures à respecter à l'égal des cadres du secteur privé ? C'est pour ceux qui vendent leurs parts actuellement une merveilleuse opportunité, mais c'est un fusil à un seul coup. Tous les suivants seront des grouillots.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK