Clavelée: de nouveaux foyers en Espagne - Le Point Vétérinaire.fr

Clavelée: de nouveaux foyers en Espagne

Clothilde Barde

| 07.11.2022 à 14:30:00 |
© bjdlzx

17 foyers de clavelée, maladie des petits ruminants, ont été détectés depuis le 14 septembre 2022 en Espagne, ont indiqué les experts de la plateforme d'épidémiologie en santé animale (ESA) dans le bulletin hebdomadaire de veille sanitaire internationale du 2 novembre 2022.

Le dernier foyer de clavelée a été détecté le 13 octobre 2022 en Andalousie, dans la région de Grenade (Espagne), selon les experts de la plateforme d'épidémiologie en santé animale (ESA). Ainsi, au 2 novembre 2022, ce sont 17 foyers de clavelée qui ont été détectés au total dans deux régions espagnoles (Andalousie et en Castille-La Manche). Il s’agit de la première déclaration de la maladie dans l’Union européenne et en Europe géographique (hors Turquie) depuis 2018, la maladie étant considérée comme éradiquée depuis 1968 en Espagne. Cette maladie infectieuse, contagieuse et non zoonotique qui touche exclusivement les espèces ovines et caprines est due à un poxvirus. Il n'existe pas de traitement et seule une vaccination est pratiquée.

Seuls les ovins sont contaminés

Selon les experts, suite au premier foyer détecté en Espagne le 14 septembre 2022, au sein d’un élevage mixte de onze caprins et de 314 ovins, avec 50 ovins malades dont 30 mortsles nouveaux foyers détectés avaient des taux de morbidité variant de 1 à 3 % (vs 15 % dans le foyer index). Dans ces foyers, seuls les ovins ont été touchés mais l’origine de cette émergence n’est pas encore déterminée. Les autorités espagnoles ont toutefois indiqué que la souche était différente de celles utilisées pour la vaccination. Cette dernière a été envoyée au Laboratoire Européen de référence et les mesures de contrôle prévues (zonage de 3 et 10 km, dépeuplement des élevages sur place, élimination des cadavres par équarrissage, élimination des litières, fumiers et de aliments présents, investigation des liens épidémiologiques) ont été mises en place.

Clothilde Barde

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application