Charte de transparence en recherche animale : un premier bilan encourageant

Michaella Igoho-Moradel

| 15.06.2022 à 12:58:00 |
© sturti-iStock

Plusieurs actions de communications ont été menées, notamment auprès du grand public, avec pour objectif de faire évoluer l’image de la recherche animale. Mais ce changement de paradigme est parfois compliqué et prend du temps.

Un peu plus d’un an après son lancement, le premier rapport annuel de la charte de transparence sur le recours aux animaux à des fins scientifiques et règlementaires, vient d’être publié. 38 acteurs de la recherche, dont des établissements et instituts de recherche, des universités, des entreprises du médicament humain et vétérinaire, l’ont signé. Un groupe très hétérogène « avec une activité en recherche animale plus ou moins importante (…) et une culture de la transparence plus ou moins avancée. » La charte prévoit que ses signataires s’engagent à délivrer une « information complète, claire et exacte sur les raisons et les conditions ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.

Michaella Igoho-Moradel

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application