Changer son regard sur la douleur animal

Lorenza Richard | 29.11.2019 à 06:56:31 |
Thierry Poitte, fondateur et animateur CAP douleur, Jean-Pierre Genevois, professeur émérite de chirurgie à VetAgro Sup et parrain de CAP douleur, Eric Troncy, professeur à la faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal (Québec), Giorgia della Rocca, professeur à l’université de médecine vétérinaire de Pérouse (Italie), et Laëtitia Sabatier-Boisselier, directrice des opérations CAP douleur, au cours d’une table ronde sur la prise en charge de la douleur arthrosique
© Lorenza Richard

La convergence de l’état douloureux entre l’homme et l’animal était au centre des échanges de la première Journée Douleur, organisée par CAP Douleur le 27 novembre dernier.

« CAP douleur - Change Animal Pain, souhaite changer le regard sur la douleur animale et sa prise en charge, » a déclaré Thierry Poitte, fondateur de CAP douleur, lors de la première Journée Douleur organisée le 27 novembre dernier dans les locaux de Boehringer Ingelheim à Lyon (Rhône). Notamment, des médecins ont montré que chez l’homme, il n’y a pas une douleur mais des individus douloureux, et que la prise en compte de l’état douloureux chez l’enfant a été tardive. Cela peut être transposé à l’animal, avec la nécessité de traiter la douleur mais également d’apporter des soins individuels, et de ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Lorenza Richard
2 commentaires
avatar
Valérie Guigardet, Vétérinaire le 30-11-2019 à 12:49:12
Une belle journée qui couronne des années de travail et nous promet encore de belles perspectives d'évolution pour notre réseau !
avatar
Melby le 04-12-2019 à 13:43:04
Excellente initiative. L’animal a été trop longuement considéré comme un être à moindre sensibilité ...
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK