Carrefour s’engage à utiliser le sexage in-ovo

Tanit Halfon | 11.02.2020 à 12:31:35 |
oeufs
© iStock-vanbeets

Le distributeur a annoncé tester depuis décembre dernier une méthode de sexage par spectrophotométrie. L’ambition est d’utiliser cette technique pour une production annuelle de 7 millions d’œufs.

Peu après les annonces faites par le ministre de l’agriculture Didier Guillaume, c’est au tour de Carrefour d’annoncer son engagement en faveur du bien-être animal. Dans un communiqué de presse, le distributeur indique ainsi qu’il utilise depuis décembre dernier une méthode physique de sexage in-ovo, via spectrophotométrie, en partenariat avec les Fermiers de Loué et le groupe AAT. L’ambition est d’arriver à une production annuelle de 7 millions œufs. Au 1er mai, il y aura déjà théoriquement 300 000 poules pondeuses issues de cette technologie.

En parallèle, l’enseigne rappelle aussi qu’il commercialise déjà des œufs issus de poules « sexées in-ovo », cette fois-ci via une méthode chimique, avec la marque Poulehouse. Deux nouvelles références feront, de plus, leur entrée dans les rayons au 2nd semestre 2020, à savoir Cocorette bio et plain air.

A long terme, l’objectif affiché du distributeur est que l’ensemble des œufs vendus soit associé à une méthode de sexage in-ovo. Cet engagement se rajoute à d’autres notamment l’arrêt de vente d’œufs issus d’élevages en cage, pour le 1er mars prochain.

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application