Carrefour s’engage à utiliser le sexage in-ovo

Tanit Halfon | 11.02.2020 à 12:31:35 |
oeufs
© iStock-vanbeets

Le distributeur a annoncé tester depuis décembre dernier une méthode de sexage par spectrophotométrie. L’ambition est d’utiliser cette technique pour une production annuelle de 7 millions d’œufs.

Peu après les annonces faites par le ministre de l’agriculture Didier Guillaume, c’est au tour de Carrefour d’annoncer son engagement en faveur du bien-être animal. Dans un communiqué de presse, le distributeur indique ainsi qu’il utilise depuis décembre dernier une méthode physique de sexage in-ovo, via spectrophotométrie, en partenariat avec les Fermiers de Loué et le groupe AAT. L’ambition est d’arriver à une production annuelle de 7 millions œufs. Au 1er mai, il y aura déjà théoriquement 300 000 poules pondeuses issues de cette technologie.

En parallèle, l’enseigne rappelle aussi qu’il commercialise déjà des œufs issus de poules « sexées in-ovo », cette fois-ci via une méthode chimique, avec la marque Poulehouse. Deux nouvelles références feront, de plus, leur entrée dans les rayons au 2nd semestre 2020, à savoir Cocorette bio et plain air.

A long terme, l’objectif affiché du distributeur est que l’ensemble des œufs vendus soit associé à une méthode de sexage in-ovo. Cet engagement se rajoute à d’autres notamment l’arrêt de vente d’œufs issus d’élevages en cage, pour le 1er mars prochain.

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK