Brucellose : révision de l'avis de l'Anses de juillet 2016

Stéphanie Padiolleau | 25.04.2017 à 18:00:47 |
un troupeau de moutons en estive dans les Pyrénées
© aluxum - iStock

L'Anses a modifié l'avis du 4/07/2016 relatif à la surveillance de la brucellose chez les petits ruminants.

L'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation de l'environnement et du travail (Anses) a modifié son précédent avis relatif à la surveillance de la brucellose chez les petits ruminants, sans en modifier les conclusions. Cet avis faisait suite à une saisine qui demandait d'une part de déterminer et évaluer des indicateurs permettant d'identifier les troupeaux à risque, et d'autre part de quantifier le risque de réapparition durable lorsque les pratiques d'élevages telles que la transhumance ne sont pas prises en compte dans la détermination du rythme du dépistage sérologique. 

Plusieurs facteurs de risques ont été identifiés, répartis dans quatre thèmes (résurgences, introductions, voisinage et mélanges d'animaux), et trois domaines relatifs à la détection précoce des foyers. Les indicateurs de résurgence évalués concernent l'historique du troupeau et celui du département (moins important dans une zone indemne). Les facteurs de voisinage comportent l'application de mesures de biosécurité, des indices provenant de la faune sauvage (dépistages) et ses relations avec les animaux domestiques. 

Stéphanie Padiolleau
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK