Brexit : les instances britanniques au côté des vétérinaires européens

Karin de Lange | 22.05.2017 à 13:38:06 |
Brexit
© Nikola93 - iStock

La BVA et le RCVS s’engagent à défendre les intérêts des confrères européens exerçant Outre-Manche de l’effet « dévastateur » attendu suite à la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne.

Les possibles conséquences du Brexit pour la profession Outre-Manche ont été présentées au congrès de la British Small Animal Veterinary Association (BSAVA), qui s’est déroulé du 6 au 9 avril à Birmingham, lors d’une session tenue en duo par Chris Tuffnel, président du Royal College of Veterinary Surgeons (RCVS) et Gudrun Ravetz, présidente de la British Veterinary Association (BVA), pour qui « il est important que nous parlions d’une voix – nous sommes une petite profession mais avec un impact énorme ». « Les vétérinaires de l’UE sont essentiels pour la main d’œuvre vétérinaire au Royaume-Uni », a t-elle rappelé. En effet, près de la moitié ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Karin de Lange
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application