BOVILIS RINGVAC en rupture d’approvisionnement

Michaella Igoho-Moradel | 30.09.2020 à 13:30:29 |
Teigne
© . Persanne

Compte tenu de la durée de cette rupture et de sa criticité pour la filière veaux de boucherie, l’Anses-ANMV poursuit la recherche de solutions alternatives durables qui feront l’objet d’une communication ultérieure.

L’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) signale une rupture d’approvisionnement de Bovilis Ringvac® (INTERVET), Trichophyton verrucosum, souche LTF-130 atténuée, ≥ 9 x 106 et ≤ 21 x 106 micronidies viables,  à partir d’octobre 2020en raison d’un arrêt de la fabrication en sous-traitance. Ce médicament est indiqué, chez les veaux et les bovins à risque d’infection ou ceux atteints, pour l’immunisation active contre la dermatophytose due à Trichophyton verrucosum.

L’agence indique qu’il s’agit d’une rupture de longue durée, avec une date de retour indéterminée.

Selon l’ANMV, il n’existe pas d’autres vaccins autorisés en France avec la même indication. Toutefois, elle cite comme solution alternative :

TRICHOVAC LTF 130 (fabricant IDT BIOLOGICA GmbH) - Trichophyton verrucosum, souche LTF 130, 2x107 - 6x107 micronidies vivantes atténuées/ml Ce médicament fait l’objet d’une autorisation Temporaire d’Utilisation accordée le 23/09/2020 par l’Anses-ANMV à l’exploitant CEVA S.A, Libourne

 

 

Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application