Bouquetins du Bargy : nouvel avis de l’Anses

Stéphanie Padiolleau | 03.10.2017 à 16:28:13 |
Bouquetins dans les Alpes
© porojnicu - iStock

Les études épidémiologiques menées sur les populations de bouquetins du massif du Bargy lèvent un peu le voile sur l’épidémiologie de la brucellose.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail a réévalué son travail sur les mesures de maitrise du foyer de Brucellose détecté dans la population de bouquetins du massif du Bargy (Haute-Savoie).

Le suivi des individus capturés et équipés d’un collier GPS avant d’être relâchés a révélé que plusieurs groupes se côtoient sur le massif, qui peuvent être distingués par secteurs pour les femelles, alors que les mâles sont moins attachés à un secteur particulier, surtout en période de rut. La contamination aurait lieu essentiellement au moment des mises-bas et avortements brucelliques, au sein de chaque groupe. La transmission au moment du rut ou par les mâles étant moins importante sauf dans la contamination entre les différents secteurs car les mâles se déplacent beaucoup plus que les femelles, changeant même de massif pendant le rut.  

Les analyses menées par l’Anses ont également révélé que les abattages effectués au cours des années précédentes n’ont pas eu d’effet à court terme sur la prévalence de la brucellose dans chaque secteur. Une analyse génétique n’a pas permis d’expliquer les différences de prévalence constatées entre les secteurs, ce qui serait un prérequis pour évaluer les options de gestion de la maladie sur l’ensemble du massif, mais certains scenarios ont été évalués, à l’exception de ceux impliquant un recours à la vaccination des bouquetins. Pour évaluer ces derniers, il faudra attendre les résultats d’une expérimentation sur l’utilisation de vaccins chez les bouquetins. 

Stéphanie Padiolleau
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK