Boerhinger Ingelheim et GNA Biosolutions s’associent pour développer un test de diagnostic rapide pour la peste porcine africaine

Tanit Halfon | 02.04.2019 à 11:27:49 |
antibiogramme
© iStock-Scharvik

Ce partenariat s’inscrit dans une volonté commune d’accélérer les prises de décision.

Boerhinger Ingelheim et GNA Biosolutions ont annoncé un partenariat de recherche et développement, dont l'objectif est de mettre au point un test de diagnostic rapide de la peste porcine africaine. Comme pour les autres tests diagnostics hors laboratoire, l'idée sous-jacent est de pouvoir « accélérer le processus décisionnel, étayé par des données diagnostiques plus précises ».

Pour l’instant, les critères de suspicion de la maladie sont uniquement cliniques et lésionnelles. Dans le doute, il ne faut pas perdre de temps et déclarer immédiatement. Aussi, toute autopsie ne sera réalisée que si elle ne retarde pas une déclaration basée sur des critères cliniques ou de mortalité. De plus, tout examen complémentaire effectué dans le cadre du diagnostic différentiel ne sera justifié qu’à la condition qu’au moment de la découverte du tableau clinique, les signes et les résultats d’examens disponibles permettent d’exclure avec certitude la maladie. A noter qu’avant tout envoi de prélèvement, il est obligatoire d’appeler la direction départementale de la protection des populations (DDPP), ou la préfecture en dehors des heures d’ouverture de la DDPP. 

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK