Bilan positif pour l’Afvac

Pierre Dufour | 04.07.2017 à 11:12:09 |
Conférence lors du congrès de l'Afvac
© Afvac

A l’occasion de son assemblée générale, l’association a mis en avant son virage digital.

L’Association Française des Vétérinaires pour Animaux de Compagnie (Afvac) a présenté ses statistiques pour l’année 2016 lors de son assemblée générale qui s’est déroulée le 29 juin à Paris. Ainsi, en 2016, l’organisme de formation continue compte 200 élus, près de 3 000 adhérents, 13 sections régionales (avec pour la première fois l’île de la Réunion), 19 groupes d’études (dont le dernier, crée fin 2015, le groupe d’étude en rééducation fonctionnelle et physiothérapie, Gerep). « Grâce à un budget total de 4 millions d’euros (HT) et une gestion solide des ses finances, l’association a permis de former près de 6 000 vétérinaires et 8 000 ASV l’année passée », se félicite Eric Guaguère. 64 % des formations ont un format court (soirée ou demi-journée). Cette offre de formation se fait également via 2 sites internet et 3 revues scientifiques. Son président a rappelé qu’elles sont accréditées par le comité de la formation continue vétérinaire et que les vétérinaires ont depuis mars 2017 une obligation de formation suivant la taille de la structure dans laquelle ils exercent (20 heures pour les cliniques et cabinets, 40 pour les centres hospitaliers, par an).

Le congrès annuel : moment fort pour les vétérinaires et les ASV

Le dernier congrès, à Lille, a rassemblé 2 200 vétérinaires autour de 209 conférenciers et 116 exposants. Comme les années précédentes, le profil des vétérinaires congressistes est plutôt féminin (60%), avec une répartition assez homogène des classes d’âge (45 % ont moins de 45 ans), d’activité majoritairement généraliste (80 %). Des modules « pan professionnels » ont vu le le jour, avec par exemple celui traitant de la biodiversité et du loup. 2016 était aussi l’année du deuxième congrès uniquement dédié aux ASV, avec 423 congressistes. Le prochain congrès se tiendra à Nantes en novembre, avec pour thème « VETOS 2.0 LA MUTATION », tandis que celui de 2019 se tiendra à Marseille. La 3ème édition d’ASV Le Congrès se tiendra en parallèle.

Vers la dématérialisation

« Cette année était tournée vers le numérique et la dématérialisation de la formation continue afin d’offrir au vétérinaire un service adapté », souligne Eric Guaguère. Il peut, via son espace AFVAC, retrouver les liens pour ses QCM et évaluation, ainsi que ses factures. De même, les questionnaires d’évaluation des connaissances pourront dorénavant être envoyés par voie électronique. La communication est également placée sous le signe du digital avec le développement de newsletters, d’un nouveau site internet (328 connexions par jour, 10 000 pages vues par mois) et d’une communication active via Facebook.

 

Pierre Dufour
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK