Bilan 2020 du dispositif OSCAR

Clothilde Barde | 19.04.2021 à 08:00:00 |
© Kerkez

Les experts de la Plateforme d'épidémiologie en santé animale (ESA) viennent de publier le bilan du dispositif Oscar (Observatoire et suivi des causes d’avortements chez les ruminants) pour l’année 2020.

"En 2020, en ateliers bovins, la néosporose reste la cause infectieuse la plus fréquemment retrouvée (17,8 % des séries abortives investiguées) parmi les maladies recherchées systématiquement dans le cadre du dispositif Oscar". En effet, pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2020, les données saisies par les groupements de défense sanitaire (GDS) des départements engagés dans le suivi des avortements d'origine infectieuses des ruminants (Oscar) ont permis de constater que les causes principales d'avortements restent les mêmes d'année en année. Ainsi, parmi les maladies à recherche facultative chez les bovins, l’ehrlichiose est la plus fréquemment rencontrée (23,8 % des séries abortives investiguées) et, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK