Bien-être animal : des questions et peu de réponses

Tanit Halfon | 12.03.2020 à 16:58:37 |
enva
© Tanit Halfon

Une journée de réflexion sur le positionnement du vétérinaire dans le bien-être animal a été organisée le mercredi 11 mars à l’ENVA. Plus qu’une demande sociétale, la question du bien-être animal est apparue comme un enjeu pour l’avenir du vétérinaire.

Le bien-être animal prend une place grandissante dans la société. Et de manière surprenante, le vétérinaire semble absent du débat. Ce constat a été posé par Luc Mounier, responsable de la chaire BEA à VetAgro Sup et directeur des formations, en introduction d’un séminaire de réflexion sur le positionnement des vétérinaires face à la question du bien-être des animaux, organisé le mercredi 11 mars à l’école nationale vétérinaire d’Alfort.  « Pour le grand public, le vétérinaire doit jouer un rôle central. Pour le ministère, le vétérinaire doit être au cœur des dispositifs », a-t-il indiqué. Les objectifs de cette journée étaient multiples : quelles ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application