Baisse des cas autochtones de dengue en 2023 - Le Point Vétérinaire.fr

Baisse des cas autochtones de dengue en 2023

Tanit Halfon

| 13.03.2024 à 12:00:00 |
© iStock-imv

Avec 45 cas identifiés, le pic de l’année 2022 n’a pas été dépassé. Mais pour la première fois, un des foyers concerne Ile-de-France.

Santé Publique France vient de publier son dernier bilan de la surveillance des maladies vectorielles dans l’Hexagone transmises par le moustique tigre Aedes albopictus, pour l’année 2023 (période 1er mai au 30 novembre). Avec 45 cas identifiés, le nombre de cas autochtones a nettement diminué par rapport à l’année précédente. En effet, en 2022, un pic de 65 cas avait été observé, une situation inédite puisqu’il s’agissait du plus grand nombre de cas autochtones jamais enregistrés en France métropolitaine. Malgré tout, le niveau des contaminations reste très haut, par rapport à ce qui était observé habituellement : avant le pic de 2022, le dernier record remontait à 2020 avec seulement 14 cas. Depuis 2010, année de l’identification de la première transmission autochtone, les années sans aucune détection étaient assez fréquentes. Ainsi, en 10 ans, de 2010 à 2021, seulement 45 cas autochtones avaient été dénombrés.

Pour rappel, le moustique tigre est considéré implanté et actif dans 67 départements.

Un premier foyer de dengue en Ile-de-France

Les 45 cas autochtones de 2023 correspondent à 9  foyers de transmission, situés en Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur…et pour la première fois en Ile-de-France avec un foyer de 3 cas détectés à Limeil-Brévannes dans le Val-de-Marne. Le cas importé à l’origine de la transmission a pu être identifié pour 3 foyers : pour deux, le cas primaire découlait d’un voyage en Martinique, pour le dernier, d’un voyage en Guadeloupe. Par ailleurs, tous les cas d’un même foyer étaient situés dans un périmètre géographique restreint. Le foyer le plus conséquent regroupe 11 cas, et était situé en Occitanie, à Perpignan (Pyrénées-Orientales).

Pour le reste, 2 019 cas importés de dengue ont été identifiés, dont 1 760 dans les territoires où le moustique tigre est implanté. 30 cas de chikungunya et 9 cas de Zika ont aussi été rapportés. Plus de 2/3 des cas importés de dengue étaient associés à un voyage en Guadeloupe, Guyane ou Martinique.

Des cas en hausse partout dans le monde

L’augmentation des cas de dengue est un phénomène mondial. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le nombre de cas a été multiplié par dix en 20 ans, de 2000 à 2019, passant de 500 000 cas à 5,2 millions, avec « pic sans précédent » pour l’année 2019. Après un recul durant les années Covid-19, les cas repartent à la hausse. Ainsi, « depuis le début de l’année 2023, la transmission ininterrompue, combinée à un pic inattendu de cas de dengue, a conduit à se rapprocher à l’échelle mondiale d’un record historique de plus de cinq millions de cas et plus de 5000 décès liés à la dengue signalés dans plus de 80 pays/territoires et cinq Régions de l’OMS : Afrique, Amériques, Asie du Sud-Est, Méditerranée orientale et Pacifique occidental (Figure 1). Près de 80 % de ces cas, soit 4,1 millions, ont été notifiés dans la Région des Amériques », est-il indiqué sur le site de l'OMS. Pour l’Organisation, « ces chiffres représentent probablement une sous-estimation de la charge de morbidité réelle, car la plupart des infections primaires sont asymptomatiques et la déclaration de la dengue n’est pas obligatoire dans de nombreux pays. »

En Europe, entre le 1er janvier et le 5 décembre 2023, des cas autochtones sporadiques et des flambées épidémiques ont été rapportés dans 3 pays : la France (43), l’Italie (82) et l’Espagne (3). Ces cas ont été associés à un seul décès, en Italie.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application