Aurélie Delattre (N16), une vie au rythme du Grand Nord

Chantal Béraud | 19.12.2018 à 15:16:23 |
Aurélie Delattre, vétérinaire et musher
© DR

La jeune vétérinaire s’entraîne pour la prochaine course de « la Grande Odyssée Savoie-Mont-Blanc ». Ainsi, elle conjugue la passion de son métier et une vie quotidienne au contact de ses chiens de traîneau.

« Je vis en Laponie suédoise, pour entraîner les chiens en liberté, été compris. Les faire nager dans la rivière… Ici, il n’y a que de la forêt, c’est parfait ». Aurélie Delattre (Nantes, 2016) est toujours vétérinaire : à mi-temps, dans une clientèle mixte. Mais l’autre moitié de sa vie est consacrée à l’entraînement de ses chiens de traîneau. Du 12 au 23 janvier 2019, elle se prépare à vivre en leur compagnie une grande aventure : la course de « la Grande Odyssée Savoie-Mont-Blanc » en tant que musher. Une course dont elle a aidé à la préparation, il y a trois ans, en faisant partie de la team vétérinaire, avec trois autres étudiants d’écoles vétérinaires françaises. Une première expérience qu’elle a adorée. Plus tard, elle est aussi tombée amoureuse de l’un des participants, le musher Rémy Coste, vainqueur de l’édition 2018. De quoi l’entraîner irrémédiablement dans l’aventure des grands espaces nordiques…

Une grande famille à quatre pattes !

Aujourd’hui, Aurélie Delattre vit au cœur d’une nature dont elle ressent l’appel depuis son enfance. Du rêve à la réalité, elle a fait le grand bond : depuis deux ans, elle habite en effet avec son compagnon au cœur de la forêt, en Laponie suédoise, où ils proposent des chambres d’hôtes. Car Rémy Coste possède aussi d’autres talents, dont celui d’être Meilleur ouvrier de France en boulangerie ! Mais la plus belle cerise sur le gâteau, c’est forcément de participer à l’un de leurs entraînements avec leurs Scandinavian Hounds. Une grande famille à quatre pattes, actuellement composée de 28 adultes et de quinze chiots. « Nous élevons une portée par an, commente Aurélie Delattre. Certes, c’est du boulot, mais c’est aussi génial de pouvoir courir avec des chiens que nous avons élevés de A à Z. Forcément, on les connaît par cœur ».

Un apprentissage solide à la clef

Les chiens sont des athlètes dont le couple prend grand soin : « Nous les observons au jour le jour, pour détecter les problèmes le plus tôt possible. Nous observons leurs carpes, coudes, bassins, changeons de chiens ou ralentissons leurs allures, si besoin est. On va d’ailleurs toujours à la vitesse du plus lent, dans un attelage ». Trois fois par an, les chiens ont aussi droit aux bons traitements d’un ostéopathe. Une discipline dans laquelle Aurélie Delattre souhaiterait d’ailleurs se perfectionner. Elle travaille également d’autres thèmes : l’apprentissage du comportement du chien de chenil, l’adaptation de leur alimentation, les massages… Et en septembre, elle a participé, à Valence, en Espagne, à un congrès de l’Association internationale des vétérinaires pour chiens de traîneau, « qui a beaucoup porté sur le bien-être animal, à l’intention des mushers, amateurs et professionnels ».

Cap sur l’aventure en solitaire…

Du 12 au 23 janvier prochains, Aurélie participera donc à sa première Grande Odyssée, en tant que musher.  Avec pour ambition d’apprendre à gérer seule sa course et ses chiens ! Des chiens pour lesquels ce sera aussi pour la plupart une première… « C’est logiquement mon compagnon, qui est meilleur musher, qui prend nos animaux les plus performants. Moi, si je finis dans le top 5, ce sera excellent. Et dans le top dix, ce serait aussi très bien ! » 

Chantal Béraud
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK