Audiences à la chambre supérieure de discipline

05.04.2013 à 06:00:00 |
©

Plusieurs affaires sont passées devant la chambre supérieure de discipline, les 19 et 20 mars 2013, présidée par un magistrat. Trois d’entre elles abordent, au moins partiellement, la question du médicament, du domicile professionnel d’exercice (DPE) et de la communication.

Suivi et vente de médicaments La clinique A fait l’objet d’une plainte de la part du Dr B (de la clinique BS) qui dénonce un contrat de fidélisation des éleveurs avec des bons de commande, et la tenue de journées d’information-conseil auprès d’eux. La défense de la clinique A a déjà expliqué devant la chambre régionale que le terme « bon de commande » est impropre et qu’il s’agit plutôt d’un « bon de préréservation ». Les vétérinaires de la clinique ont aussi expliqué qu’ils ne pratiquent pas le colisage. Ils ont envoyé un courrier aux éleveurs qu’ils suivent dans un souci de transparence. Les confrères poursuivis ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application