Aucun type de chiens n’est plus mordeur qu’un autre

30.05.2011 à 06:00:00 |
©

Une enquête conduite par l’Institut de veille sanitaire (InVS), avec le concours de l’association de vétérinaires comportementalistes Zoopsy, tord (définitivement ?) le cou à une idée largement répandue dans le grand public : il n’existe pas de lien entre la gravité de la morsure et le type de chien mordeur.

« Il n’a pas été mis en évidence que certains chiens étaient plus dangereux que d’autres, ni par la fréquence des morsures ni par leur gravité », notent les auteurs. Si le berger allemand, le labrador et le Jack Russell sont les races les plus impliquées dans les cas de morsure (sur une centaine au total), ce n’est pas un hasard : ces chiens entrent dans le top 15 des inscriptions au Livre des origines français (LOF). L’enquête a été réalisée entre le 1er mai 2009 et le 30 juin 2010 au sein de huit hôpitaux*. Au cours de ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK