Apprendre de ses erreurs : un changement de culture majeur

Anne-Claire Gagnon | 11.05.2017 à 16:52:57 |
Le congrès de la British Small Animal Veterinary Association a permis aux participants de s’exprimer de façon anonyme sur leurs erreurs professionnelles.
© Anne-Claire Gagnon

La honte et le blâme sont les thèmes audacieux auxquels le Royal College of Veterinary Surgeons a choisi, le 8 avril dernier lors du congrès de la British Small Animal Veterinary Association à Birmingham (Grande-Bretagne), de consacrer une session de deux heures.

Fort des initiatives VetFutures, en 2014, et Mind Matters, qui forme depuis 2016 les vétérinaires à la méditation et à la pleine présence et se développe aujourd’hui pour les nurses, le Royal College of Veterinary Surgeons (RCVS) continue sur sa lancée en abordant deux handicaps majeurs de la profession vétérinaire britannique : la peur de l’Ordre et la culture du blâme. Catherine Oxtoby, chercheuse, et Lizzie Lockett, directrice de Mind Matters, y ont consacré deux heures lors du dernier congrès de la British Small Animal Veterinary Association, qui s’est tenu à Birmingham (Grande-Bretagne), du 6 au 9 avril 2017.

Comprendre la peur de l’Ordre
Le RCVS a fait le triste constat que nos confrères craignent la structure à laquelle ils sont assujettis, et son président a dit sa honte d’une telle situation, qu’il souhaite radicalement modifier, en donnant l’exemple par un examen objectif et une réparation des erreurs de communication commises par le RCVS.
Comme l’a souligné Lizzie Lockett, « le gagnant est le perdant qui analyse correctement sa défaite et en tire les conséquences ». Laisser une compresse chirurgicale dans un abdomen constitue une erreur ; laisser cette compresse et mentir constitue une faute. Or le RCVS est là pour dénoncer les fautes, pas pour blâmer les erreurs, qui sont dans la nature de l’homme.

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 13-14 de La Semaine Vétérinaire n° 1719

Anne-Claire Gagnon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK