Antiparasitaires et pesticides : le SIMV rassure

Michaella Igoho-Moradel | 10.04.2018 à 18:26:28 |
Animaux de compagnie
© chendongshan – iStock

Suite à la décision de l’enseigne BOTANIC, de retirer de ses rayons plusieurs antiparasitaires, le Syndicat de l’industrie du médicament et réactif vétérinaires (SIMV) dénonce une initiative trompeuse.

L’enseigne BOTANIC a annoncé le 7 avril dernier, arrêter la commercialisation de plusieurs antiparasitaires destinés aux animaux de compagnie. L’entreprise justifie sa décision par le fait que certaines substances contenues dans ces produits pourraient être dangereuses pour les animaux et les enfants. Elle pointe particulièrement du doigt le fipronil et la perméthrine. BOTANIC propose même à ses clients de recourir à des « alternatives naturelles aux pesticides ».

Le Syndicat de l’industrie du médicament et réactif vétérinaires (SIMV) n’a pas tardé à réagir dans un communiqué de pressé publié ce jour. Le représentant des industriels de la santé animale veut clarifier les choses. Il indique en effet que les antiparasitaires ne sont pas des pesticides mais des médicaments vétérinaires. « Ce sont des médicaments destinés à protéger les animaux contre les parasites qui peuvent nuire à leur bien-être, à leur santé ou à celle de leurs propriétaires et qui peuvent être vecteurs de maladies. Il existe d’autres produits comme les répulsifs ou les biocides qui peuvent jouer un rôle complémentaire à la protection assurée par ces médicaments. La matière active utilisée dans certains médicaments vétérinaires peut avoir été où être utilisée pour protéger les végétaux des insectes prédateurs. C’est le cas du fipronil qui reste autorisé en santé animale » indique le SIMV avant d’ajouter que « la pharmacovigilance impose la surveillance des effets indésirables survenant sur l’être humain ou sur l’animal » et que « les antiparasitaires à base de fipronil gardent un rapport bénéfice – risque positif. »

Par ailleurs, le SIMV dénonce une initiative trompeuse de la part de BOTANIC. « La décision de Botanic® d’appeler au retour en magasin de ces médicaments est de nature à faire penser que ces médicaments ont fait l’objet d’un rappel de lots, ce qui n’est pas le cas. Le dénigrement de ces médicaments ne repose sur aucune donnée de nature à remettre en cause leur innocuité ou leur efficacité. La substitution de ces médicaments antiparasitaires enregistrés par des produits répulsifs ne permet pas de traiter les infestations par les puces et leurs œufs » souligne t-il. Affaire à suivre!

Michaella Igoho-Moradel
La rédaction vous recommande
1 commentaire
avatar
boubou le 11-04-2018 à 11:15:53
J'ai lu l'article sur Libération. Il est honteux....ça fait des années que je ne vends plus de fipronil à cause de son manque d'efficacité, mais enfin le faire passer pour un poison ultra dangereux... je n'ai pas entendu parler d'un seul cas d'intox suite à l'affaire des œufs contaminés, et si il y en avait eu, il ne faut pas douter un instant qu'on en aurait entendu parler. Je suis le premier à ne pas être fan des colliers et pipettes topiques car j'aime pas bouffer de l'antiparasitaire mais comme toujours, on a l'impression qu'il est impossible d'avoir des discours nuancés, et j'ai bien peur que ce genre d'article vont se développer de plus en plus (sur le pet food, les autres anti parasitaire....). Pour finir, ce qui est comique, la veille de la parution de l'article, j'ai du argumenter pendant 25 minutes avec une cliente pour la convaincre que le nexgard n'est pas un poison (son chien en prend juste depuis 2 ans et n'a jamais eu aucun problème....)
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK