Antiparasitaires et animaux de compagnie : l’ANMV rappelle les règles de bon usage - Le Point Vétérinaire.fr

Antiparasitaires et animaux de compagnie : l’ANMV rappelle les règles de bon usage

Michaella Igoho-Moradel

| 22.06.2023 à 15:08:00 |
© Istock - chingyunsong

Avec le retour des beaux jours, l’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) sensibilise les propriétaires d’animaux de compagnie au bon usage de certains antiparasitaires.

Vigilance ! L’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) sensibilise les propriétaires d’animaux de compagnie au bon usage des antiparasitaires en particulier ceux à base de perméthrine, destinés aux chiens. Ces produits sont toxiques pour les chats et ne doivent pas être utilisés sur ces animaux. Ils peuvent en effet entrainer des effets graves « notamment des troubles neurologiques (tremblements, convulsions, ataxie, agitation, coma) associés parfois à des troubles digestifs, pouvant être mortels, du fait de l’incapacité du chat à éliminer le composé de son organisme. Avec certaines formulations concentrées comme les produits en pipettes, quelques gouttes sur la peau ou léchées peuvent suffire à induire des effets graves chez les chats les plus sensibles. » En cas d’exposition accidentelle, et même si des effets indésirables ne sont pas encore survenus, l’ANMV recommande de laver le chat avec de l’eau tiède et du savon ou du liquide vaisselle et de demander rapidement conseil à un vétérinaire.

De même  l’agence rappelle que les antiparasitaires contenant du fipronil, destinés aux chats et aux chiens, ne doivent pas être administrés aux lapins. « Les recommandations en cas d’exposition accidentelle sont semblables à celles pour les chats exposés aux antiparasitaires pour chiens : avant même la survenue des effets indésirables, il est recommandé de laver l’animal avec de l’eau tiède et du savon ou du liquide vaisselle et de demander rapidement conseil à un vétérinaire. »

Dans les deux cas, il est recommandé d’éviter tout contact avec les animaux traités jusqu’à ce que le site d’application du traitement antiparasitaire soit sec, et s’assurer qu’ils ne puissent pas lécher l’endroit où le produit a été appliqué.

Michaella Igoho-Moradel

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application