Antibiorésistance sous surveillance

05.05.2011 à 06:00:00 |
©

En santé publique, plusieurs systèmes ou réseaux de surveillance étudient la perte d’efficacité des antibiotiques. Pour certaines bactéries, les possibilités thérapeutiques sont désormais très réduites voire pire.

En Europe, le Système de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (EARSS) initié en 1999 collecte des données relatives à 7 bactéries pathogènes pour l’homme et dont la résistance aux antibiotiques est en progression (Streptococcus pneumoniae, Staphylococcus aureus, Enterococcus faecalis, Enterococcus faecium, Escherichia coli, Klebsiella pneumonia et Pseudomonas aeruginosa) et à 20 combinaisons germe/antibactérien. Son rôle est de fournir une analyse de ces données, une aide pour les plans de surveillance nationaux afin d’adapter la thérapeutique aux situations locales. L’augmentation de la résistance d’E. coli dans toute l’Europe devient préoccupante. Les plus fortes résistances sont notées pour les aminopénicillines avec, selon ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK