Animaux de compagnie, sources de bonheur et d'économie de santé pour les seniors

Anne-Claire Gagnon | 08.05.2017 à 12:03:44 |
Chien en consultation
© D.R.

Mars Petcare a réuni à Bruxelles le 4 mai dernier des responsables politiques européens, des représentants de la FVE, FEDIAF, EMEA, etc. et des scientifiques et responsables de la médiation animale.

Cette réunion visait comprendre à quel point les animaux de compagnie sont bons pour notre santé physique, émotionnelle mais aussi économique. Le vieillissement de la population est une chance pour l'humanité, a déclaré Heinz Becker, membre du Parlement européen et secrétaire général de la Fédération autrichienne des séniors.
Heinz Becker avoue n'avoir découvert et pris pleinement conscience du poids économique des animaux de compagnie en terme de prévention des maladies de leur maîtres qu'en préparant cette conférence. Clairement, les personnes âgées qui vivent en compagnie d'un animal consultent moins leur généraliste, ont une meilleure qualité de vie, sont plus actifs, moins dépressifs et surtout épargnent chaque année 2,65 Md de livres en Angleterre, 11,4 Md aux Etats-Unie, et 5,6 Md en Allemagne, selon des études indépendantes. Des économies à mettre en avant. « Nous devons dire deux fois oui aux animaux ! »  a-t-il conclu.

Une relation à bénéfices partagés
De nombreuses études scientifiques montrent que les animaux de compagnie contribuent à réduire l'hypertension artérielle, augmentent l'espérance de vie après un incident cardiaque. Sandra McCune, scientifique du Centre de recherche Waltham (Royaume-Uni) a également indiqué qu'auprès des couples de personnes âgées, dont l'un est sénile ou Alzheimer, la présence d'un animal de compagnie favorise l'apaisement du malade, et permet de retarder la médicalisation et l'entrée en unité spécialisée. La présence de l'animal de compagnie augmente la qualité de vie des personnes âgées, leur donne une meilleure estime d'eux-mêmes, les stimule intellectuellement et permet de maintenir leur autonomie. Lors de stress post-traumatiques, la médiation animale avec les chiens donne d'excellents résultats également.

Lire le détail dans un prochain numéro de La Semaine Vétérinaire

 

Anne-Claire Gagnon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK