Angleterre : les victimes de blessures à l’arme blanche préfèrent le vétérinaire !

Bénédicte Iturria | 03.04.2017 à 10:55:08 |
Suture de plaie
© dbabbage - iStock

La chaine d’information britannique BBC news a récemment reçu des témoignages anonymes affirmant que certaines victimes de blessures à l’arme blanche préfèrent avoir recours aux services de vétérinaires pour recoudre leur plaie.

Pour réaliser cet acte chirurgical le praticien serait même rémunéré jusqu’à 200 livres. Quelle est la raison qui motive les personnes agressées au couteau à se rendre chez un spécialiste des animaux plutôt que d’aller aux urgences ? Selon ces témoins, ce serait la crainte que le personnel soignant de l’hôpital ne prévienne les forces de l’ordre.

L’Ordre des vétérinaires anglais, le Royal College of Veterinary Surgeons (RCVS) a déclaré qu’aucun problème concernant des vétérinaires soignant des blessures humaines n’avait été signalé. Cependant il exhorte vivement toute personne souhaitant faire part d’une quelconque inquiétude au sujet de ces actes, de le faire de façon confidentielle grâce à un lien disponible sur leur site.

Force est de constater que la règlementation britannique concernant ce type de pratique est quelque peu complexe et ambiguë. Si le RCVS insiste en effet sur le fait que les vétérinaires ne sont pas légalement autorisés à prescrire des médicaments pour les humains, il n’existe pas de lignes directrices spécifiques sur le traitement des blessures. 

Lire le détail dans un prochain numéro de La Semaine Vétérinaire

Bénédicte Iturria
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK