Alerte canicule : le branle-bas de combat des employeurs pour cet été

Jacques Nadel

| 22.07.2022 à 11:30:00 |
© Marccophoto/iStockphoto

Avec l’été, les risques de fortes chaleurs reviennent. Comme chaque année, des préconisations du ministère du travail sont adressées aux employeurs dont les salariés pourraient être exposés à de fortes chaleurs et donc à des risques pour leur santé.

L’employeur doit :- mettre en place une organisation adaptée pour limiter l’exposition des travailleurs aux fortes chaleurs (horaires décalés, pauses plus fréquentes…) et privilégier le télétravail lorsque cela est possible ;- mettre à la disposition des salariés de l’eau potable et fraîche et ce, gratuitement ;- s’assurer que le port des protections individuelles est compatible avec les fortes chaleurs ;- contrôler le bon renouvellement de l’air dans les locaux fermés, et surveiller la température des locaux ;- fournir aux salariés des moyens de protection contre les fortes chaleurs et/ou de rafraîchissement (ventilateurs, brumisateurs, humidificateurs…) ;- faire remonter toute situation anormale à l’inspection du travail.En cas de vigilance rouge déclenchée par Météo France (canicule extrême), l’employeur doit procéder à une réévaluation quotidienne des risques ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.

Jacques Nadel

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application