Alerte canicule : le branle-bas de combat des employeurs pour cet été - Le Point Vétérinaire.fr

Alerte canicule : le branle-bas de combat des employeurs pour cet été

Jacques Nadel

| 22.07.2022 à 11:30:00 |
© Marccophoto/iStockphoto

Avec l’été, les risques de fortes chaleurs reviennent. Comme chaque année, des préconisations du ministère du travail sont adressées aux employeurs dont les salariés pourraient être exposés à de fortes chaleurs et donc à des risques pour leur santé.

L’employeur doit :

- mettre en place une organisation adaptée pour limiter l’exposition des travailleurs aux fortes chaleurs (horaires décalés, pauses plus fréquentes…) et privilégier le télétravail lorsque cela est possible ;

- mettre à la disposition des salariés de l’eau potable et fraîche et ce, gratuitement ;

- s’assurer que le port des protections individuelles est compatible avec les fortes chaleurs ;

- contrôler le bon renouvellement de l’air dans les locaux fermés, et surveiller la température des locaux ;

- fournir aux salariés des moyens de protection contre les fortes chaleurs et/ou de rafraîchissement (ventilateurs, brumisateurs, humidificateurs…) ;

- faire remonter toute situation anormale à l’inspection du travail.

En cas de vigilance rouge déclenchée par Météo France (canicule extrême), l’employeur doit procéder à une réévaluation quotidienne des risques d’exposition pour chacun de ses salariés en fonction de l’évolution de la température et de la nature des travaux à effectuer.

En fonction de cette réévaluation des risques, l’aménagement de la charge de travail, des horaires et plus généralement de l’organisation du travail doivent être ajustés pour garantir la santé et la sécurité des travailleurs pendant toute la durée de la période de vigilance rouge.

Jacques Nadel

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application