Aide à la numérisation : vous pouvez en profiter jusqu’au 30 juin - Le Point Vétérinaire.fr

Aide à la numérisation : vous pouvez en profiter jusqu’au 30 juin

Jacques Nadel | 03.06.2021 à 09:00:00 |
© Vasyl Dolmatov-Istock

Il faut ne pas traîner, car ce dispositif de soutien à la transformation numérique s’arrêtera peut-être même avant cette date…

Les ministères de l’économie et des finances et chargés des PME ont décidé d’étendre, dans le cadre du plan de soutien à la transformation numérique des commerçants, des artisans et des professionnels libéraux, l’aide numérique de 500 euros destinée à couvrir des coûts de numérisation des entreprises à toutes celles de moins de 11 salariés, tous secteurs d’activité confondus, fermés ou pas pendant le confinement de novembre 2020. Les vétérinaires sont donc concernés par ce dispositif. En complément, la période d’éligibilité des factures est prolongée jusqu’au 30 juin 2021. Pour bénéficier de cette aide, les cliniques vétérinaires doivent justifier, à l’aide d’une ou plusieurs factures, avoir engagé des dépenses de numérisation à hauteur de 450 euros TTC minimum entre le 30 octobre 2020 et le 30 juin 2021.

Pour les dépenses engagées après le 28 janvier 2021, il est encore temps. En effet, les TPE peuvent présenter des factures datées entre le 28 janvier et le 30 juin 2021, la demande devant être faite dans un délai de 4 mois après la date de la facture la plus récente. Elle doit être adressée à l’Agence de services et de paiement, via le télé-service cheque.francenum.gouv.fr. Le chef d’entreprise doit se munir de son numéro de SIRET et fournir une ou plusieurs factures avant le 30 juin ainsi que son RIB (paiement sous 15 jours par virement bancaire à compter de la validation du dossier). Il faut ne pas traîner, ni attendre le 30 juin car ce dispositif s’arrêtera peut-être avant cette date, au moment où le montant de l’enveloppe allouée pour cette aide sera totalement consommé.

Jacques Nadel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application