Abattoirs: de la formation plutôt que des caméras

Clothilde Barde | 30.01.2018 à 12:46:22 |
abattoir
© Reimphoto - iStock

A quelques jours de la présentation du projet de loi sur l'Agriculture en conseil des ministres, le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a donné dimanche 28 janvier la priorité à la formation des employés dans les abattoirs plutôt qu'à la vidéosurveillance.

La diffusion de vidéos chocs d’animaux en abattoir par l’association L214 fin 2016 avait déclenché une vive polémique et initié la recherche de mesures à mettre en place pour diminuer la souffrance animale en abattoir via la création d'une commission d'enquête parlementaire présidée par M. Falorni, député de la Charente-Maritime. Parmi les préconisations présentées par ce dernier dans sa proposition de loi « relative au respect de l'animal en abattoir », l'Assemblée Nationale avait voté en janvier 2017, l'obligation d'installer des caméras dans les abattoirs. Cette loi n'a jamais été adoptée, mais ses dispositions devaient être reprises dans le projet de loi ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK