Abattage rituel : inventaire de pratiques, croyances et régulations

25.03.2010 à 09:00:00 |
©

Pas facile de concilier le bien-être animal et le droit fondamental à la liberté religieuse. Les participants du projet européen Dialrel en savent quelque chose. Depuis octobre 2006, ils étudient l’abattage rituel sous toutes les coutures.

Le but : promouvoir le dialogue et faciliter l’adoption de bonnes pratiques. Les 15 et 16 mars derniers, 80 législateurs, chercheurs vétérinaires, sociologues, représentants des communautés religieuses concernées, etc., se sont réunis à Istanbul pour la conférence finale du projet. L’occasion de faire un pas en avant sur ce sujet délicat.« Pour la première fois, nous disposons de statistiques sur le nombre d’animaux concernés, d’explications sur les motivations des consommateurs halal et casher, et du recensement le plus complet jamais réalisé sur les aspects vétérinaires dans le cadre de l’abattage sans étourdissement préalable », s’est félicitée notre consœur Nancy de Briyne, ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application