2021, année record pour le marché des animaux de compagnie

Valentine Chamard

| 12.04.2022 à 12:01:00 |
© Anton Ostapenko-iStock

L’association Promojardin-Prom’animal dresse un nouveau bilan exceptionnel du marché des animaux de compagnie. Les ventes ont bondi de 8,5% l’an passé, après une année 2020 déjà en hausse.

Le marché de l’animal de compagnie a accéléré son ascension en 2021, malgré un exercice perturbé par les hausses de prix et les tensions sur les approvisionnements, indique l’association Promojardin-Prom’animal à l'occasion de l'analyse de son panel de statitiques traité par Les Echos Etudes. « Après une croissance de 6,8% en 2020, les ventes de petfood et autres produits pour animaux ont enregistré une nouvelle progression record de 8,5%* l’an passé. En deux ans, le secteur a gagné près de 16%, générant un chiffre d’affaires de 5,4 milliards d’euros », poursuit-elle. « En tête du classement, les ventes de graines et d'accessoires pour animaux de la nature affichent une croissance exceptionnelle de 18%. En deuxième position, le secteur des petits mammifères, qui profite de l’engouement des jeunes générations pour les lapins nains, signe sa meilleure progression des 10 dernières années (+ 12%). Un retour sur le devant de la scène, favorisé par les efforts d’innovations des fabricants pour proposer des habitats design, réduisant l’impression d’enfermement. L’univers de la basse-cour de son côté vient compléter ce palmarès avec une progression de 11%, qui confirme la très bonne santé de ce marché. Reflet du goût retrouvé des Français pour le « mieux manger » et le locavore, le poulailler trouve de plus en plus sa place dans des habitations de familles installées en milieu péri-urbain. Derrière ce trio de tête, le chien s’est hissé à la quatrième place du marché avec une progression de 9% », analyse l'association. «Traditionnellement en bas de classement, le marché de l’aquariophilie a fait preuve d’un dynamisme exceptionnel en 2021 (+9%), après une année 2020 atone. Si la bonne tenue des achats de vivant et d’aquariums est un signe encourageant pour l’avenir, ce très fort rebond est néanmoins à relativiser car le marché a tout juste rattrapé son niveau d’il y a 10 ans.» Une fois n’est pas coutume, le chat se voit relégué à la 6e place dans le palmarès 2021. Cette famille affiche tout de même une croissance de 7% de ses ventes, qui fait suite à une année 2020 déjà extrêmement dynamique. Le chat pèse ainsi 46% départs du marché, suivi du chien (36%). « Porté par une population féline en plein boom, le rayon du chat reste le premier débouché du marché de l’animal générant, à lui seul, un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros.» Du côté des réseaux de distribution, les animaleries sont plébiscitées, avec un  gain de 24% sur un an, suivies des jardineries et du e-commerce (15% de parts du marché), diminuant l’écart avec les grandes surfaces qui caracolent en tête.

*ces données ne tiennent pas comptent du circuit vétérinaire

Valentine Chamard

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application