Les analyses de l’Académie sur la télémédecine vétérinaire

Pierre Dufour | 26.10.2017 à 14:38:55 |
Vétérinaire faisant de la télésurveillance
© PeopleImages – iStock

À la demande du Conseil national de l’Ordre des vétérinaires, une séance publique portant sur la télémédecine vétérinaire, coordonnée par notre confrère Francis Desbrosse, s’est tenue ce 19 octobre à Paris.

Le numérique occupe une place croissante dans nos vies professionnelle et privée, principalement grâce au développement des nouvelles techniques et technologies, auquel le domaine de la santé n’échappe pas. Sujet d’actualité, la télémédecine vétérinaire était au centre de la séance publique qui s’est tenue, à l’initiative du Conseil national de l’Ordre des vétérinaires (CNOV), le 19 octobre dernier à l’Académie vétérinaire de France.Selon l’Organisation mondiale de la santé, la télémédecine est « la partie de la médecine qui utilise la transmission par télécommunication d’informations médicales en vue d’obtenir à distance un diagnostic, un avis spécialisé, une surveillance continue d’un malade, une décision ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Pierre Dufour
1 commentaire
avatar
Stéphane Meallier, Vétérinaire le 27-10-2017 à 15:19:57
La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK