Pourquoi adhérer à une association de commerçants

Françoise Sigot
| 03.07.2014 à 15:14:16 |
©

Ces structures juridiques permettent de faire entendre sa voix auprès d’élus, d’échanger avec la clientèle dans un cadre non professionnel et de bénéficier d’avantages collectifs.

Les vétérinaires sont de plus en plus nombreux à faire partie d’une association de commerçants, qui rassemble bien au-delà de son appellation. En effet, ces structures juridiques regroupent aussi bien les commerçants que les professions libérales et les artisans. C’est pourquoi, de nombreux praticiens franchissent le pas, à l’instar de François Chausse, vétérinaire au Thor (Vaucluse) : « Même si je suis présent dans cette ville de 8 000 habitants depuis 26 ans, je n’adhère à l’association de commerçants que depuis deux ans. Avec satisfaction, car même si mes fonctions de trésorier me prennent un peu de temps, le fait ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Françoise Sigot
3 commentaires
avatar
Anne Boulestin, Vétérinaire le 03-07-2014 à 18:42:17
Ah ? On est des commerçants ? Je croyais que les vétérinaires étaient une profession de santé ? Je serais curieuse de savoir si les pharmaciens adhèrent aussi à des associations de commerçants. En nous qualifiant nous-mêmes de commerçants, nous dégradons l'image de la profession, nous cessons d'être les médecins des animaux pour devenir les vendeurs d'antibiotiques et de vermifuges récemment dénoncés par une certaine émission de télévision. Ressaisissons nous !
avatar
Jean-Pierre COQUELET, Vétérinaire le 03-07-2014 à 18:51:35
Je plussoie..... J'ai toujours refusé de me considérer comme un commerçant et je n'envisage pas de changer si possible.
J'ai donc refusé les propositions d'adhésion à l'association locale. Qu'en pense d'ailleurs l'Ordre si chatouilleux sur notre statut..?
Je pratique avec fierté l'Art Vétérinaire...
Plutôt le statut "d'intermittent du Spectacle " .....?
avatar
Clarisse Burger, Vétérinaire le 04-07-2014 à 17:40:11
L'article parle d'associations qui concernent aussi bien les commerçants que les professions libérales, l'appellation de ces entités étant trompeuse, comme le signale l'auteur dès le début de l'article que je vous recommande de lire dans notre numéro 1592. Les confrères cités pointent l'intérêt d'échanger non seulement avec les autres professionnels de la commune mais aussi avec les élus et les propriétaires d'animaux, dans un autre cadre que la clinique.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK