Premier cas humain de grippe dû au A/H10N8

Nathalie Devos | 16.01.2014 à 15:19:57 |
©

Alors que la population chinoise est déjà la proie du virus A/H7N9, dont le taux de létalité atteint 30 %, un nouveau sous-type, A/H10N8, vient de faire son apparition.

Sa détection a été officiellement notifiée par la Chine à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 19 décembre 2013, indique l’Institut de veille sanitaire dans son dernier bulletin hebdomadaire.

Le virus a été isolé chez une femme de 73 ans, originaire du sud-est du pays (Jiangxi). Hospitalisée pour une pneumonie sévère, elle est décédée six jours plus tard. Selon les investigations menées, elle avait eu des contacts rapprochés avec des volailles vivantes sur un marché.

Selon une étude publiée en 2011*, un virus A/H10N8 avait été isolé chez des canards sauvages dans des zones humides de la province de Hunan (sud de la Chine), en 2007. L’isolat s’était révélé peu pathogène chez le poulet mais, en revanche, les chercheurs ont montré qu’il se répliquait efficacement dans les poumons des souris inoculées, sans adaptation préalable.

* « Characterization of an H10N8 influenza virus isolated from Dongting lake wetland », Hongbo Zha et coll., Virology Journal 2011, 8:42.

Voir aussi : http://www.wpro.who.int/china/mediacentre/factsheets/h10n8/en/index.html

Nathalie Devos
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK