18 minutes pour adopter l’article 20

Éric Vandaële | 16.01.2014 à 11:49:19 |
©

L’Assemblée nationale a adopté en première lecture, le mardi 14 janvier 2014, le projet de loi d’avenir pour l’agriculture, notamment son article 20 dont l’objet est de réduire les usages d’antibiotiques. Sans surprise, l’interdiction des remises et de tout contrat commercial sur les antibiotiques (critiques ou non) est confirmée. Les députés y ont ajouté celle de pratiquer des prix différenciés par catégorie de clients.

Ces interdictions, si elles sont confirmées par le Sénat, s’appliqueront après la promulgation de la loi, sans doute à la fin du premier semestre 2014. Au-delà des relations commerciales entre les ayants droit et leurs fournisseurs, elles concernent aussi celles des vétérinaires avec leurs clients. Les éleveurs bons clients ne pourront plus bénéficier d’une remise de leur vétérinaire sur les antibiotiques avec cette loi.

Sur le prix des antibiotiques, Stéphane Le Foll s’est clairement montré favorable à un niveau élevé plutôt que bas, car « un produit à utiliser avec parcimonie doit être cher pour être rare ». Pourtant, à l’inverse, le projet de loi plafonne toujours la marge des antibiotiques critiques au niveau faible de 15 %, de crainte que les vétérinaires en prescrivent davantage si elle est plus importante. Les organisations vétérinaires avaient trouvé des députés pour déposer un amendement de suppression de ce plafond de 15 %. Mais ils n’étaient pas suffisamment motivés ou convaincus pour défendre leur amendement en séance publique. Ces derniers n’ont donc même pas été examinés. Ils avaient pourtant de bonnes chances d’être adoptés, après l’argumentaire du ministre, opposé « à des prix bas » synonymes de « consommation élevée comme en Espagne ou aux États-Unis ».

Une occasion manquée, pour les vétérinaires, de faire valoir leur point de vue.

Éric Vandaële
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK