Vols internes : comment y mettre fin

Jacques Nadel | 09.01.2014 à 15:00:24 |
©

Les fraudes effectuées au sein d’une structure vétérinaire peuvent coûter cher. Si elles sont difficiles à détecter, des solutions de prévention et des dispositifs de surveillance existent pour les éradiquer.

La fraude par les employés (coulage de marchandises, détournement d’espèces, vols de produits exposés en salle d’attente, etc.) représente un fléau pour une entreprise. Plus sournoises, les sommes dérobées régulièrement au sein d’une clinique ou d’un cabinet peuvent être considérables. Parmi les actes malveillants, il faut distinguer le vol des marchandises par le personnel ou les clients et le détournement d’espèces par les salariés des vols par effraction, commis en dehors des heures d’ouverture de la structure.En principe, le vol des collaborateurs concerne davantage les produits vétérinaires que la caisse, les paiements des clients en liquide (en général des sommes ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Jacques Nadel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK