135 euros d’amende en cas de défaut d’identification des chats

Valentine Chamard | 07.01.2021 à 13:52:55 |
chat
© SeventyFour - iStock

Tout propriétaire peut se voir sanctionné si son animal n’est pas identifié.

Propriétaires de chats et de chiens sont désormais logés à la même enseigne en cas de non identification de leur animal. Le décret n° 2020-1625 du 18 décembre 2020 portant diverses mesures relatives au bien-être des animaux d'élevage et de compagnie stipule ainsi qu’ « est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 4e classe le fait de détenir un chien ou un chat né après le 1er janvier 2012 non identifié (…) ».  Une amende forfaitaire de 135€ (pouvant être majorée à 750 euros) pourra ainsi être appliquée aux contrevenants. L’identification des chats est obligatoire depuis 2012, mais il ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Valentine Chamard
2 commentaires
avatar
Monostatos le 07-01-2021 à 21:29:11
C'est complètement débile !
avatar
Michel Dupres, Vétérinaire le 07-01-2021 à 22:50:24
C'est totalement contre-productif comme mesure. Lorsque les gens tiennent à leurs animaux ils les font identifier et vacciner spontanément et se contentent d'explications de bon sens. Là ça va juste fournir un prétexte aux maires et gardes municipaux qui s'y croient pour verbaliser les personnes qui nourrissent les chats errants. Pfff... On n'a vraiment pas d'autres chats à fouetter dans ce pays ?
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK