16/12/2013 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Formation continue

Trois nouveaux modules pour les vétérinaires sanitaires

“Infection à salmonelles en élevage de poules pondeuses”, “Les bases de l'épidémiologie et application aux principales pathologies porcines” et “Bien-être animal” sont les trois nouveaux modules de formation continue proposés aux vétérinaires sanitaires du groupe 2, qui exercent dans les élevages de bovins, d’ovins, de caprins, de porcs et de volailles.

Cela porte donc à onze le nombre total de thèmes en catalogue pour les Directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations (DD(CS)PP).

Les formateurs mobilisés par l’École nationale des services vétérinaires (ENSV) en partenariat avec la Société nationale des groupements techniques vétérinaires (SNGTV) déclarent avoir la capacité de répondre à une demande nationale d’environ 240 sessions en 2014.

Des dérogations soumises à l’arbitrage des DD(CS)PP
Dans une note de service récente de la DGAL, annonçant les nouveaux modules disponibles, le constat d’une baisse du nombre de vétérinaires sanitaires formés en 2012 (2 073) par rapport à 2011 (2 366) est mis en exergue*. « Cet essoufflement est peut-être dû à l’absence de nouvelles sessions », avance la DGAL, qui espère que les nouveaux modules proposés motiveront les troupes.

La DGAL insiste sur l’obligation, pour les vétérinaires sanitaires du groupe n°2, de suivre deux modules de formation continue parmi ceux proposés par le ministère tous les cinq ans. Ainsi, au 31 décembre 2013, l'habilitation des confrères n'ayant pas effectué deux formations depuis le 5 avril 2007** sera retirée***. Néanmoins, il est laissé aux DD(CS)PP une latitude pour convoquer les vétérinaires concernés et analyser avec eux leur situation, afin de leur accorder ou non une dérogation à cette obligation.

* Le bilan 2013 sera disponible en 2014 sur le site de l'ENSV.
** Date d'entrée en vigueur de l'arrêté du 16/3/2007 relatif aux obligations de formation continue.
*** L’année 2013 a été laissée en complément aux retardataires sous réserve que ces derniers justifient d’une inscription à une ou deux formations.

Pour l’intégralité de l’article, voir La Semaine Vétérinaire n° 1564 du 13/12/2013 en page 16.

Nathalie Devos

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...