08/03/2017 | Le Point Vétérinaire.fr
Coupe transversale du doigt en regard du scutum proximal
© M. Robert

Ténosynovite aseptique de la gaine digitale chez 16 chevaux

Les fissures longitudinales des tendons fléchisseurs sont une cause commune de ténosynovite chronique de la gaine digitale. Elles sont plus fréquentes sur les membres antérieurs (88 %) des chevaux de sport et leur site préférentiel est le bord latéral du tendon fléchisseur profond (82 %). Elles se manifestent par une boiterie discrète à modérée et par une distension de la gaine digitale. L’échographie permet de les identifier dans 94 % des cas. Le diagnostic lésionnel définitif et le traitement nécessitent une ténoscopie afin de parer les fibres tendineuses exposées dans la gaine digitale. Le pronostic sportif est réservé (38 % de retour au niveau antérieur), même si 87,5 % des chevaux reprennent le travail.

Mickaël Robert et coll.